Pneumologie

Schémas exposition Omalizumab – patients asthmatiques

– Étude SOLAIR –

Schémas d’exposition à l’omalizumab chez les patients asthmatiques en France entre 2009 et 2019

Après sélection de l’abstract ci-dessous, RCTs a présenté son poster au 14ème colloque DSVR 2022 de l’AFCROs.

Introduction
Si de nombreuses études ont étudié l’observance à l’omalizumab (OMA) chez les patients asthmatiques en vie réelle, des questions persistent quant aux modalités d’exposition. L’objectif de cette étude était de décrire les schémas de traitement par OMA et d’identifier des clusters (Cl) d’exposition parmi les patients asthmatiques en France, distinctement pour l’adulte et l’enfant.

Méthodes
Les données médico-administratives du Système national des Données de Santé (SNDS) ont permis d’identifier les patients asthmatiques ayant initié OMA (T0) entre 2009 et 2019, âgés ≥ 6 ans à T0, traités ≥ 16 semaines, et avec ≥ 2 ans de suivi après T0. L’exposition à OMA a été modélisée individuellement à partir des données de dispensation ; la persistance au traitement était mesurée entre T0 et l’arrêt au long cours (1an sans dispensation). Les Cl d’exposition ont été étudiés par des méthodes de Machine Learning et Optimal Match-ing (séquentielle). Une régression logistique multinomiale (RLM, p-seuil=0,10) a permis d’identifier, parmi les caractéristiques des patients à T0 et leur historique médical avant T0, les variables explicatives de la distribution des patients dans les Cl.

Résultats
Au total, 8 726 adultes et 1 483 enfants ont été sélectionnés, avec un suivi médian de 53,7 mois, identique pour les deux populations. Trois Cl d’exposition ont été identifiés (classification hiérarchique ; Fig.1) : Cl1-Exposition continue, Cl2-Arrêt d’OMA sans reprise, Cl3-Arrêt d’OMA avec reprise. Au sein des Cl2 et 3, les persistances médianes étaient de 44,0 et 16,3 mois chez les adultes, et de 45,0 et 19,7 mois chez les enfants. Les principales variables expliquant la distribution dans les Cl chez les adultes (RLM, ref=Cl.1) étaient le sexe, l’âge à T0 (53,0, 52,0 et 47,0 ans en médiane pour Cl1, Cl2 et Cl3,), le terrain allergique, l’obésité, ainsi que les marqueurs de contrôle de l’asthme avant T0 (doses cumulées de corticoïdes oraux et hospitalisations pour asthme – 31,9%, 34,3% et 36,8% de patients dans l’année avant T0, pour Cl1, Cl2 et Cl3 -). Ces mêmes variables explicatives ont été retrouvées pour la population pédiatrique, à l’exception des hospitalisations pour asthme et de l’obésité.

Discussion
Cette étude en vie réelle est la première ayant analysé et clustérisé les schémas d’exposition
à OMA sur une cohorte de plus de 10 000 patients, avec une durée de suivi de près de 5 ans. Si la majorité des patients restent sous OMA, l’arrêt prolongé sans reprise est observé chez un quart des patients. Les caractéristiques sociodémographiques, le terrain allergique et les marqueurs de contrôle de l’asthme sont les principales variables explicatives des différents schémas. Les limites usuelles du SNDS doivent toutefois être considérées : reconstitution de l’exposition à partir de données de dispensations (vs prise réelle), utilisation de données de remboursement de soins pour en dériver les caractéristiques cliniques (vs données cliniques), absence de caractéristiques paracliniques et de résultats biologiques. Enfin, les raisons de l’arrêt d’OMA ne sont pas connues (efficacité prolongée permettant d’envisager l’arrêt, l’échec, les effets indésirables).

Conclusion

L’étude SOLAIR confirme la diversité des schémas d’exposition à l’OMA. Il reste à mieux préciser les motifs d’arrêt et les caractéristiques des patients associés à l’exposition, évalués sur les données du SNDS, avec leurs limites.

Camille Taillé, Marc Humbert, Arnaud Bourdin, Céline Thonnelier, Ralph Niarra, Audrey Lajoinie, Armel Soubeiga, Alexandre Rigault, Mathieu Molimard, et Antoine Deschildre

Vous souhaitez échanger
avec nos équipes

Contactez-nous

D’autres articles qui pourraient
vous intéresser

Omalizumab exposure patterns in real-life: An 11-year French population-based study of 19,203 patients with severe asthma
Pneumologie

Omalizumab exposure patterns in real-life: An 11-year French population-based study of 19,203 patients with severe asthma

Etude ZEPHYR : évaluation de l’impact de deux outils (Logiciel et/ou Piko-6) visant à améliorer le diagnostic précoce de la BPCO en Médecine Générale (MG)
Pneumologie

Etude ZEPHYR : évaluation de l’impact de deux outils (Logiciel et/ou Piko-6) visant à améliorer le diagnostic précoce de la BPCO en Médecine Générale (MG)

Etude ZEPHYR : aspects méthodologiques
Pneumologie

Etude ZEPHYR : aspects méthodologiques